Observatoire de la SCAPP

Nos partenaires

Qui est en ligne ?

Nous avons 53 invités en ligne


Actualités de MP
Diner débat sur le bilan à mis parcours du forum unité nationale PDF Imprimer
Écrit par Administrator   
Lundi, 30 Novembre 2015 00:00

Un an après le lancement de son forum sur l’unité nationale, Mauritanie Perspectives a convié l’ensemble des acteurs impliqués à un diner-débat au cours duquel, elle leur a soumis l’état d’avancement du forum.

MP a présenté :

  1. L’ensemble des activités réalisées dans le cadre du forum (atelier, conférences, focus groupes,) ;
  2. Les principales recommandations issues de ces rencontres ;
  3. Les difficultés rencontrées ;
  4. Les aspects positifs constatés sur le processus ;

A la fin du diner, MP a réaffirmé  l’importance  de l’exerce, maintenu son engagement à produire un rapport final sur le processus, renouvelé son désir de voir  les acteurs impliqués depuis le début accompagner  le processus.

Mise à jour le Lundi, 14 Décembre 2015 15:40
 
First spain-africa meeting of think tank PDF Imprimer
Écrit par Administrator   
Mardi, 10 Novembre 2015 00:00

Le 05 et 06 novembre 2015, MP a participé à l’atelier d’échange entre think tank d’Espagne et d’Afrique. L’atelier est organisé et financé par Casa Africa, une institution qui fait partie de l'action extérieure de l'État Espagnol et constitue un outil de diplomatie publique et économique orienté vers l’Afrique. Elle a été placée sous le thème « First spain-africa meeting of think tank ».

Cette rencontre a vu la participation en  plus d’experts d’une vingtaine de  Think Tank venue  de l’Europe (Espagne, Royaume-Uni, France, Belgique) et d’Afrique (Mauritanie,  Cap-Vert, Ghana, Kenya et Afrique du Sud).

Les objectifs de la rencontre étaient principalement au nombre de deux :

-           réfléchir sur les possibilités de partage et de d’élaboration d’un agenda commun de travail ;

-          Consolider les relations entre Think Tank africains et d’Espagne et du reste de l’Europe.

La fin de la rencontre a  été marquée  par la signature de la déclaration de Las Palmas ou tous  les think tank ont réitéré  leur intention de poursuivre la dynamique engagée.

Il a été retenu le principe d’organiser la prochaine rencontre à Nouakchott.

La liste des participants

Mise à jour le Lundi, 14 Décembre 2015 14:52
 
Mauritanie Perspectives : A l’écoute de la jeunesse PDF Imprimer
Écrit par Administrator   
Mardi, 22 Septembre 2015 00:00

Toujours dans le cadre de la promotion de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et du développement, Mauritanie perspectives a organisé une journée de rencontres et d’échanges le samedi 19 septembre à Nouakchott.

Mauritanie Perspectives : A l’écoute de la jeunesse

Cet atelier de concertation s’est attelé sur trois panels à savoir la participation de la jeunesse, l’éducation et l’emploi, l’unité nationale et la cohésion sociale. L’objectif de cette rencontre étant de recueillir d’avantage des propositions pour impliquer la jeunesse mauritanienne dans les politiques stratégiques publiques.

Dans l’otique de poursuivre leur élan pour une jeunesse flamboyante et en amont de cette rencontre MP a tenu à organiser des groupes de réflexions appelés les Mercredi de MP qui prônent l’échange et la collecte d’idée vis-à-vis de plusieurs thématiques, permettant aux acteurs de la société civile et aux jeunes soucieux du développement de la Mauritanie de viser des perspectives nouvelles. Et cela par la confrontation des idées autour d’une table.

Les échanges de cette rencontre s’étalent sur plusieurs thèmes et suscitent un réel intérêt vis-à-vis des jeunes. La plupart prônent pour une meilleure éducation de base, un système éducatif mieux élaboré, une implication des jeunes au sein des programmes communautaires, des formations professionnelles pour tous, un marché de l’emploi qui accueille des jeunes issus de toute formation, une bonne gouvernance.

Il s’agit également de promouvoir l’Etat de droit, l’unité nationale la cohésion sociale, « afin de faire de cette Mauritanie le socle d’une diversité culturelle aux mille et une couleurs ».

Telle fut le souhait d’une jeunesse meurtrie, qui sombre dans le désespoir et qui se retrouve piégée dans un avenir incertain. Les jeunes ont proposé une meilleure Mauritanie où la différence de culture, de couleur de peau et de langue leur resteront indifférentes, où la citoyenneté et le civisme seront les seules armes qui maintiendront l’équilibre du mauritanien et où les dirigeants feront en sorte d’impliquer la jeunesse dans toutes les politiques publiques et cela en acceptant de communiquer avec ces derniers, d’écouter et de réagir face aux doléances.

Les recommandations issues de cet atelier d’échanges seront élaborées sous forme de rapport reflétant le désir d’une jeunesse qui aspire au développement de son pays.

Mauritanie perspectives à partir du diagnostiqc de l’état des lieux et des recommandations proposera ce rapport à l’’Etat Mauritanien à travers le Ministère des Affaires Economiques et du Développement qui à mis en place une feuille de route pour la stratégie Nationale de Développement post 2015.

Source : Houleye Kane
Noorinfo

 
ATELIER DE PARTAGE DE LA RESTITUTION DES RÉSULTATS DU BAROMETRE JÀNGANDOO 2014 PDF Imprimer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 12 Août 2015 00:00

Jangandoo est un baromètre citoyen, indépendant et périodique pour mesurer la qualité des apprentissages des enfants âgés de 6 à 14 ans. Pour réaliser ce baromètre citoyen, le Laboratoire de Recherche sur les Transformations Économiques et Sociales (LARTES) de l’Institut Fondamental d’Afrique Noire (IFAN) s’associe à une dizaine d’ONG qui mettent en œuvre l’évaluation des performances des enfants dans toutes les régions du Sénégal. Il a été initié en  2012 afin de mettre à la disposition des décideurs, des parents d’élèves, des éducateurs et des apprenants, l’état des acquisitions fondamentales des enfants de 6 à 18 ans (6 à 14 ans en 2014) dans l’ensemble du Sénégal.

En mai 2015, LARTES a invité MP pour participer à la restitution nationale des résultats 2014 du baromètre jangandoo.

Mauritanie Perspectives (MP) a jugé utile de faire à son tour une restitution de cette riche expérience avec des acteurs du secteur de l’éducation et des membres de la société civile Mauritanienne.

L’atelier de restitution de MP s’est tenu le mercredi 12 août 2015 à son siège. Il a été animé par le professeur SALL Amadou qui avait participé avec Mme Turkia DADDAH à la restitution de Dakar.


 
Mauritanie : l’état de droit en question PDF Imprimer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 31 Juillet 2015 00:00

L’hôtel Iman de Nouakchott a abrité mercredi dernier une nouvelle rencontre organisée par « Mauritanie Perspectives » (MP), un cercle de réflexion et d’échange, constitué de cadres dont l’objectif est d’ancrer l’état de droit en Mauritanie.

L’association n’en est pas à son coup d’essai. Elle a déjà organisé un certain nombre de réflexions couvrant des thèmes divers allant de l’éducation à l’unité nationale qui fut l’objet d’une série de rencontres dont celle-ci, consacrée à l’état de droit, les institutions, la justice, les administrations et le contrôle citoyen de l’action publique … en lien avec l’unité nationale et la cohésion sociale.Des chercheurs, universitaires, syndicalistes, des artistes, des hommes politiques des anciens cadres de la haute administration… ont pris part à ce débat.

En ouverture, le modérateur de séance, Mohameden Ould Bah Hamed a tout d’abord fait le point sur le parcours de MP avant de présenter la thématique du jour, invitant les intervenants à faire des propositions concrètes concernant les leviers sur lesquels nous pouvons agir (institutions, justice, partenariat entre l’État et les organisations de la société civile) afin de renforcer notre unité nationale.

Intervenant à ce sujet, Moktar Ould Haye, ancien ministre a affirmé sans ambages : « En Mauritanie, les textes sont parfaits ainsi que l’administration, les recrutements, mais en réalité, les institutions ne fonctionnent pas. Donc, le problème, c’est comment faire fonctionner les institutions ».

Didi Ould Salek, président du centre maghrébin d’études stratégiques, a enfoncé le clou, soutenant que : « L’état de droit n’existe que dans la forme. Il y a une prédominance de l’exécutif. Il y a absence de culture de l’État citoyen, de séparation des pouvoirs, de justice indépendante. Le citoyen doit savoir que l’État n’est pas la propriété d’une personne. Actuellement, le citoyen ne peut imaginer mener la moindre action sans chercher une intervention, des bras longs.
Plus graves encore, les nominations n’obéissent à aucun critère objectif. C’est ainsi qu’il existe des domestiques, des chauffeurs, qui sont présidents de conseils d’administration.
Autre point important, c’est la nécessité pour les Mauritaniens de vivre ensemble. Avant l’indépendance, Il n’y avait pas de conflit de races, d’ethnies. Le problème aujourd’hui est politique. Il faut œuvrer pour la cohabitation. »

Isselmou Ould Abdel Kader, ancien gouverneur et ancien ministre a noté que : « De 1960 à 1978, le principe de la souveraineté du droit était respecté, mais à partir d’une certaine date, l’État a été instrumentalisé par des groupes civils et politiques à travers leurs répondants au sein de l’armée. Et à partir d’un moment, l’État est devenu un instrument d’enrichissement. Il n’y a plus de fonction publique et le fonctionnaire n’existe plus et c’est là un élément important dans le processus de destruction de l’Etat. »
Ould Abdel Kader souligne qu’il y a une Mauritanie qui évolue à une double vitesse. Ainsi, dans la vallée du fleuve 90 % des richesses sont entre les mains de quelques familles maures. Cette disparité crée les conflits. En conclusion, Ould Abdel Kader rapelle : « Il y a déjà eu deux occasions de refonder la Mauritanie. En 1958 avec le Congrès d’Aleg et en 1974 avec le Festival national de la jeunesse. » Pour lui actuellement, on a besoin d’un débat national du genre.

De l’avis de Samory Ould Beye, président de la CLTM (organisation syndicale), le problème majeur réside dans la gestion des affaires de l’État. Depuis la naissance de l’État mauritanien, il y a eu accaparement de toutes les richesses par un seul groupe qui a instauré une culture basée sur le tribalisme.  « Il faut donc tenir un atelier national regroupant des spécialistes qui vont débattre de tous les problèmes du pays et produire un document qui permettra la mise en œuvre d’une feuille de route basée sur l’ensemble des questions posées. »

Au cours de son intervention, le Dr Zahra Fall Malik a insisté sur les problèmes posés par le système éducatif de base qui occasionne plusieurs formes d’exclusion qui touchent tout le monde. c’est pourquoi : « Il convient d’injecter de gros moyens dans le système éducatif pour donner à tout le monde la chance de s’instruire ».

Siniya Mint Sidi Heiba ancienne ministre épingle elle aussi le système éducatif à la base de tous les problèmes : « Nous avons deux sociétés, l’une instruite et l’autre, majoritaire, est pauvre et sans éducation. C’est pourquoi, il faut instaurer une discrimination positive préconise l’ancienne ministre qui souligne également l’absence totale de normes : résultat, chaque Mauritanien considère qu’il peut occuper n’importe quel poste ».

Mohamed Ould R’Zeizim, ancien ministre, estime quant à lui  : « Pour asseoir un état de droit, il faut mettre en place une administration qui respecte le droit et établir un système de fonctionnement et de promotions viable basé sur les compétences et l’expérience et non sur le tribalisme, le racisme… Si on a des présidents de conseils d’administration qui sont chauffeurs, c’est qu’on veut que tous soyons représentés. Mais, dans une administration où les directeurs, les secrétaires généraux et tous les responsables sont recrutés dans la rue, ça ne peut pas marcher. Il faut nécessairement mettre un terme à ces nominations ridicules ».

Cheikh Ould Jidou, assistant technique de l’Union européenne fait observer :  « Actuellement, il y a 3 textes en contradiction totale avec les critères de l’état de droit. D’abord la loi des associations qui date de 1964. Et jusqu’à 2015, on maintient le régime du récépissé au lieu du système déclaratif. Le deuxième texte concerne l’assistance judiciaire. Il y a eu une ordonnance promulguée en 2006 et qui n’a jamais été mise en œuvre. Autre anomalie, elle concerne le corps des magistrats qui est arabisé à 100 % et qui constitue le cancer pour la justice en Mauritanie. Le corps est composé de beaucoup de gens qui ne sont pas à la hauteur et on refuse de l’ouvrir aux profs de droits, aux avocats et autres ».

« Dans un pays où toute l’économie est contrôlée par les Arabo-Berbères, la priorité pour Samba Thiam, président des Forces progressistes pour le changement (FPC) c’est d’abord de régler les problèmes de l’injustice avant de passer à autre chose ».

Et l’artiste Tahra Mint Hembara de déplorer qu’à l’ère de la mondialisation, les questions tribales parasitent la Mauritanie.

Bakari Guèye

Mise à jour le Lundi, 14 Décembre 2015 14:12
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 sur 18
Actualités de MP
Image Atelier de Capitalisations et de Valorisations des Acquis
Mardi, 31 Octobre 2017
Dans le cadre d’un partenariat avec l’ambassade des Pays Bas au Sénégal à travers leur programme Shiraka, Mauritanie Perspectives (MP) a... Lire la suite...
Image Mercredi de MP sur le thème " IMPACT DES INVESTISSEMENT PUBLIC SUR L’EMPLOI DES JEUNES"
Lundi, 25 Septembre 2017
Dans le cadre du projet « PROJET RENFORCEMENT DU DEBAT, DE LA REFLEXION ET DU RESEAUTAGE SUR LES THEMATIQUES DE LA JEUNESSE ET DE LA MIGRATION EN... Lire la suite...
Veille des médias
Image Éducation : l’Unesco donne une mauvaise note à l’Afrique
Mardi, 07 Novembre 2017
Jeune Afrique - Publié par l’Unesco, le Rapport mondial de suivi de l’éducation 2017-2018 s’est penché sur la manière dont les États... Lire la suite...
Image États-Unis : le programme créé par Barack Obama pour les jeunes Africains perdure
Mardi, 15 Août 2017
Jeune Afrique - L’arrivée de Donald Trump à la Maison blanche en janvier n’a pas encore eu de conséquences palpables en matière de... Lire la suite...
Image Prix Yahya Ould Hamidoune : dénicheur de futurs polytechniciens
Mardi, 15 Août 2017
Le Quotidien de Nouakchott - PROMATH (Association pour la Promotion des Mathématiques en Mauritanie) – co-organisateur du Prix Yahya Ould... Lire la suite...
Revues et Documents sur le Développement
KALEIDOSCOPE 153
Mardi, 04 Juillet 2017
Défis mondiaux : Accroissement des inégalités Nord-Sud Géographies : Burkina Faso EVENEMENT: 22 avril 2017 Journée internationale de la « Terre... Lire la suite...
Kaléidoscope 152
Mardi, 25 Avril 2017
DÉFIS MONDIAUX : Genre et développement GÉOGRAPHIES : Inde E V E N E M E N T : 8 mars 2017 Journée internationale des femmes La Journée... Lire la suite...
Annonces
Avis: Formation en Genre et Santé
Vendredi, 21 Octobre 2016
Le Bureau d’Etudes et de Recherches sur le Genre, l’Education et les Faits de Sociétés (BERGEFS Consulting) organise une session de formation... Lire la suite...
Image Avis de formation : BERGEFS Consulting organise des sessions sur le Genre
Lundi, 02 Mai 2016
Essirage - L’Institut de Formation en Action Sociale (IFAS) et leBureau d’Etudes et de Recherches sur le Genre, l’Education et les Faits de... Lire la suite...
Documentation sur le CSLP
Documentation sur le CSLP
RAPPORT D’EVALUATION GLOBALE DU CSLP 2001-2015
Jeudi, 25 Février 2016
Préambule La période 2001-2015 a été marquée par une grande instabilité politique. En effet, cinq chefs de l’exécutif se sont succédé au... Lire la suite...
PROFIL DE LA PAUVRETÉ EN MAURITANIE – 2014
Lundi, 21 Décembre 2015
L’Enquête Nationale sur les Conditions de Vie des ménages en Mauritanie 2014, sixième du genre, est une opération nationale de grande envergure... Lire la suite...
Focus
Focus de MP
Liens entre les performances des think tanks, leurs décisions et le contexte
Lundi, 10 Octobre 2016
Résumé Le projet «Liens entre les performances des think tanks, leurs décisions et le contexte» (Linking Think Tank Performance, Decisions, and... Lire la suite...
Bannière

Compteur de visite

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd’hui901
mod_vvisit_counterHier2530
mod_vvisit_counterCette semaine8761
mod_vvisit_counterSemaine passée13118
mod_vvisit_counterCe mois35595
mod_vvisit_counterMois dernier82912
mod_vvisit_counterTotal3653075

AECID: Agence espagnole pour la coopération internationale et le développement

Cadre général du projet Observatoire de Suivi Citoyen du CSLP;

Financement AECID;

Durée 18 mois depuis le 1er avril 2012.

Site web: www.aecid.es.

Sondage

Que pensez vous du site