Observatoire de la SCAPP

Nos partenaires

Qui est en ligne ?

Nous avons 99 invités en ligne


DEVELOPPEMENT 5EME EDITION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE DE TOKYO SUR LE DEVELOPPEMENT DE L'AFRIQUE (TICAD)
Dimanche, 02 Juin 2013 15:37

Lancée par le Japon en 1993 afin de promouvoir le dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et les partenaires au développement sur les problèmes auxquels l'Afrique fait face, notamment la lutte contre la pauvreté et le règlement des conflits, la Ticad ouvre sa cinquième édition demain, samedi 1er juin, à Yakohama. Avec la commémoration du 20ème anniversaire de ce processus de coopération internationale et le 50ème anniversaire de l'UA ( l'UA), cette édition censée dégager un nouveau plan d'action pour les 5 années à venir sera marquante dans le nouveau contexte des relations avec l'Afrique .


 

«Main dans la main avec une Afrique plus dynamique ». C'est le principal thème de la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad) qui se tiendra à Yakohama, au japon, du 1er au 3 juin prochain. La présente édition de cette conférence qui se tient tous les cinq ans au Japon vise à conserver de manière stable la croissance économique en Afrique et à répartir les bénéfices du développement à toutes les couches sociales.
De hauts représentants du Japon, de pays africains, d'organisations internationales, de pays donateurs, du secteur privé et de la société civile seront mobilisés à l’occasion de cet événement d’une brûlante actualité. Les participants vont présenter un plan d’action 2013-2017 entre l’Afrique, le Japon et la Communauté internationale. Les discussions de la Ticad V seront débattues dans trois ateliers.

Le premier panel sera consacré à la recherche d’une économie robuste et durable afin de promouvoir l’investissement privé et accélérer la croissance économique en Afrique. La thématique portera sur une société inclusive en vue d'inciter les participants à exercer un leadership par l’établissement d’un cadre de développement post 2015, tout en promouvant la sécurité humaine et en donnant la priorité au rôle des femmes et des jeunes. Enfin, les participants échangeront sur la paix et la stabilité, condition sine qua none à la croissance de l’Afrique. Ce qui va permettre d’aider les pays africains à prendre des initiatives pour s'assurer la paix et la stabilité dans les domaines telles que la gestion des conflits, la sécurité transfrontalière, la lutte contre le terrorisme, la piraterie ainsi que la bonne gouvernance.

20 ans d'aide publique au développement pour l'Afrique

1 000 écoles, 50 000 classes et 100 000 instituteurs à former en sciences et en mathématiques dans les écoles primaires et secondaires suivant l’objectif de « l’Ecole pour tous » avec 10 000 écoles, tels sont les engagements que le Japon avait pris lors du TIcad IV. A la date de mars 2012, les deux derniers engagements ont été atteints et le reste est en cours de réalisation. Et parmi les objectifs visés pour le développement du continent, le japon s’oriente à aider le continent dans l’éducation et le développement des ressources humaines. En appuyant cette idée, le centre de formation professionnelle et technique situé au Sénégal établi par le Japon en 1984 a déjà formé 2300 élèves issus de 20 pays dont 11 pays francophones avec un taux d’embauche à la sortie dépassant les 80%. D’autres projets éducatifs comme le modèle de « l’Ecole pour Tous » sont établis au Niger. Sans compter le programme de formation aux professeurs de sciences et de mathématique dans l’enseignement secondaire au Kenya. Ce même pays a bénéficié également d’une université d’agriculture et de technologie où 35 000 étudiants ont été embauchés par le gouvernement Kenyan.

Le secteur sanitaire n’est pas en reste de cette aide publique au développement. Lors du dernier sommet des Nations Unies sur les OMD en 2010, le Japon s’était engagé à mobiliser 5 milliards de dollars US pour cinq ans (2011-2015) afin d’accélérer les efforts globaux destinés à accomplir les Omd 4,5 et 6. Selon toujours la source nipponne, les engagements de Ticad IV ont permis à la date de mars 2012, la formation de 203 671 employés du secteur de la santé et la réhabilitation de 3 935 centres hospitaliers et sanitaires. Au-delà des engagements pour le renforcement du système de santé, d’autres ont été pris contre les maladies infectieuses. La contribution japonaise en fin 2012 pour la lutte contre le VIh Sida, le paludisme, la tuberculose a atteint 1,74 milliards de dollars US.

La consolidation de la paix et de la gouvernance font également partie de l’orientation de l’aide publique au développement de l’Afrique. Des pays comme la République démocratique du Congo (RDC) ont vu plus de 19 000 agents de la Police rééduquée entre 2004 et mars 2012. Des centres de formation sur le maintien de la paix ont été réhabilités au Bénin, au Mali, au Cameroun…. Le Soudan également, dans le cadre de l’accord de 2005, a été appuyé dans les domaines de l’assistance humanitaire à la reconstitution, y compris l’assistance au programme qui a réintégré plus de 23 000 anciens combattants en janvier 2013, en passant par le soutien de l’élection en 2010 et le référendum en 2011.

D’autres secteurs en infrastructures et énergie, en agriculture et en eau et assainissement ont également bénéficié de la contribution japonaise. Selon toujours la même source, la coalition pour le développement de la riziculture en Afrique (Card) fondée par la TICAD IV vise à doubler la production en Afrique subsaharienne de 14 millions de tonnes en 2008 à 28 millions de tonnes en 2018. La production a déjà été augmentée à 18, 4 millions de tonnes environ. Pour atteindre ces objectifs, une assistance technique est apportée aux 15 pays partenaires y compris le Sénégal, le Mali, l’Ethiopie, le Mozambique, la Tanzanie entre autres. Chaque année renseigne la même source 60 stagiaires sont formés au Japon.
Face à un déficit d’accès à l’eau potable en Afrique subsaharienne estimé à 330 millions de personnes causant un fort taux de mortalité en maladies d’origine hydrique, le Japon a également dans son programme Ticad IV permis à 10 millions de personnes d’être approvisionnées en eau ainsi que de former 13 000 personnes à la date de mars 2012. Le changement climatique n’a pas été occulté dans le bilan nippon qui estime contribuer à hauteur de 1,55 milliard de dollars US destiné à l’Afrique pour trois ans.

Les chiffres d’une coopération fructueuse

L’Aide publique au développement du Japon à l’Afrique chiffrée à 2,05 milliards USD pendant que 333 entreprises japonaises sont installées dans 24 Pays africains. Les investissements directs sont estimés à 5,2 milliards USD.
Les exportations de 2010 sont chiffrées à 6,35 milliards d’euros alors que les importations sont à hauteur de 7, 44 milliards euro. Quant aux exemples de produits importés d’Afrique au Japon, il s’agit de : la poulpe (Mauritanie, Maroc), le cobalt (Rdc), le café (Ethiopie), le Cacao (Ghana) et la Plantine en Afrique du Sud. Voilà entre autres chiffres, les indicateurs fournis par la source nippone après 20 ans déjà d’existence de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad).

 
Actualités de MP
Image Université d’été de MP : la stratégie nationale de la jeunesse, des sports et des loisirs 2015-2020 de la Mauritanie
Mercredi, 18 Avril 2018
Les samedis 28 avril et 5 mai 2018, le think tank Mauritanie Perspectives (MP) organise à l’Institut Universitaire Professionnel (IUP) une... Lire la suite...
Image Atelier de restitution de l’étude diagnostique sur la gestion de la migration à Rosso
Mercredi, 18 Avril 2018
Le mardi 17 avril 2018 s’est tenu à l’hôtel La Case de Rosso, un atelier de restitution des résultats de l’étude diagnostique sur la... Lire la suite...
Veille des médias
Image France ● des lycéens créent une coopérative solidaire pour aider à la construction d’un centre culturel en Mauritanie
Mercredi, 04 Avril 2018
Vosges Matin - Au lycée Viviani, une classe de première logistique a créé une coopérative solidaire de fabrication de petits blocs-notes à... Lire la suite...
Image Mauritanie: la solution de l'université d'al-Azhar pour contrer le fondamentalisme
Mercredi, 04 Avril 2018
Le360 - Nouakchott devrait abriter très prochainement un centre d’études islamiques régional sous l’autorité de l’université al-Azhar du... Lire la suite...
Image G 5 SAHEL : vers la création d’un chemin de fer
Jeudi, 08 Février 2018
Les pays du G 5  SAHEL, regroupant  la Mauritanie, le Tchad, le Mali, le Niger  et  le Burkina Faso ont décidé de mettre en place un chemin de... Lire la suite...
Revues et Documents sur le Développement
KALEIDOSCOPE 153
Mardi, 04 Juillet 2017
Défis mondiaux : Accroissement des inégalités Nord-Sud Géographies : Burkina Faso EVENEMENT: 22 avril 2017 Journée internationale de la « Terre... Lire la suite...
Kaléidoscope 152
Mardi, 25 Avril 2017
DÉFIS MONDIAUX : Genre et développement GÉOGRAPHIES : Inde E V E N E M E N T : 8 mars 2017 Journée internationale des femmes La Journée... Lire la suite...
Annonces
Avis: Formation en Genre et Santé
Vendredi, 21 Octobre 2016
Le Bureau d’Etudes et de Recherches sur le Genre, l’Education et les Faits de Sociétés (BERGEFS Consulting) organise une session de formation... Lire la suite...
Image Avis de formation : BERGEFS Consulting organise des sessions sur le Genre
Lundi, 02 Mai 2016
Essirage - L’Institut de Formation en Action Sociale (IFAS) et leBureau d’Etudes et de Recherches sur le Genre, l’Education et les Faits de... Lire la suite...
Documentation sur le CSLP
Documentation sur le CSLP
RAPPORT D’EVALUATION GLOBALE DU CSLP 2001-2015
Jeudi, 25 Février 2016
Préambule La période 2001-2015 a été marquée par une grande instabilité politique. En effet, cinq chefs de l’exécutif se sont succédé au... Lire la suite...
PROFIL DE LA PAUVRETÉ EN MAURITANIE – 2014
Lundi, 21 Décembre 2015
L’Enquête Nationale sur les Conditions de Vie des ménages en Mauritanie 2014, sixième du genre, est une opération nationale de grande envergure... Lire la suite...
Focus
Focus de MP
De quel type de constitution les pays d’Afrique de l’Ouest ont-ils aujourd’hui besoin ?
Jeudi, 22 Mars 2018
Les changements et tentatives de changements constitutionnels récurrents en Afrique de l’Ouest témoignent de la difficulté à faire des choix... Lire la suite...
Bannière

AECID: Agence espagnole pour la coopération internationale et le développement

Cadre général du projet Observatoire de Suivi Citoyen du CSLP;

Financement AECID;

Durée 18 mois depuis le 1er avril 2012.

Site web: www.aecid.es.

Sondage

Que pensez vous du site